Iasi-NG

Depuis 2006, l'instrument IASI équipe les satellites européens Metop. Sa force : outre la température et l’humidité, il mesure plus de 25 composants atmosphériques avec une très grande précision. Pour que ces données essentielles aux prévisions météorologiques, à la surveillance des pollutions et du climat ne s'arrêtent pas, le CNES travaille sur son « évolution » : IASI-NG.

Comme son prédécesseur, l’instrument IASI-NG (avec NG pour « nouvelle génération ») permettra de déterminer par télédétection passive infrarouge les profils de température et de vapeur d'eau dans l'atmosphère, la température de surface des océans et des continents, de suivre une gamme très vaste de composés chimiques et de variables essentielles pour l'étude du climat : gaz à effet de serre, poussières désertiques, nuages...
Mais sa configuration optique innovante lui permettra d'avoir 2 fois plus de résolution spectrale et de signal instrumental qu'IASI, et ainsi de gagner encore en précision de mesure (1 K pour la température et 10 % pour l'humidité).

Plus qu’une simple continuation d'IASI, IASI-NG sera un atout pour les sciences de l’atmosphère, dans les domaines de la prévision numérique du temps, de l’étude de la composition atmosphérique et du climat reposant sur une profonde innovation technique et technologique. Il sera un élément clé des 3 futurs satellites météorologiques européens de la série Metop-SG-A dont les lancements sont prévus en 2021, 2028 et 2035.